Return to site

Quel sport choisir ?

C’est une question qui revient souvent. Pour les personnes qui veulent perdre du poids, pour retrouver une forme physique, pour se raffermir, s’entretenir, etc...

Du point de vue de l’ostéopathe, ma réponse ne sera pas compliquée. L’activité physique idéale est celle qui vous procure de la souplesse, de la mobilité et du renforcement...en même temps !

Je m’explique. Je constate souvent que les motifs de consultations au cabinet correspondent souvent à des tensions et à des contractures musculaires accumulées (depuis très longtemps).
 

Je suis persuadé que si vous connaissiez les étirements et exercices basiques pour vous entretenir, vous éviteriez beaucoup de visites chez le kinésithérapeute, l’ostéopathe, et même des cas d’opérations inutiles.

Cela peut paraître contre productif pour moi, mais mon objectif premier est toujours de prévenir et de donner tous les outils aux patients que j’accompagne. Je préfère que le patient fasse le maximum d’abord avant de demander de l’aide. Encore faut-il vouloir être autonome !

Je demande souvent à mes patients si ils s’étirent, et me répondent souvent : OUI, je fais de la marche ou du vélo ! Ils n’ont pas l’air de vraiment comprendre ma question.

Un étirement, comme son nom l’indique est l’action d’étirer (d’allonger) les fibres d’un muscle ou un tendon et non de le contracter. Lorsque vous marchez, nagez, courez, pédalez, vous sollicitez vos muscles en contraction. C’est à dire que les fibres se raccourcissent.

Une fois l’effort terminé il est donc nécessaire de faire revenir les muscles sollicités à un état de relaxation. En effet, plus un muscle est contracté et moins la circulation sanguine (apport d’oxygène et de minéraux et rejet de CO2 et toxines) se fera efficacement.

Un muscle souple est un muscle efficace, un muscle qui reste contracté est un muscle qui casse !

Malheureusement, le sport n’est pas le seul fautif dans l’histoire.

Il suffit juste comme nous le faisons tous, de vivre une vie active normale, de conduire nos voitures, d’être assis à nos bureaux, nos mauvaises postures sur le canapé, de porter nos enfants, nos courses, nos sacs et valises, etc...

Le simple fait de vivre, est déjà suffisant pour créer des tensions, des restrictions, des contractures. Donc lorsque vous rajoutez à cela un sport traumatisant, vous n’arrangez pas votre cas.

Concrètement ce que je suis en train de dire, c’est qu’il serait intéressant de maintenir un bon équilibre global de la musculature et donc du squelette (pour info, les muscles sont attachés aux os et aux articulations par les tendons, donc qui dit un muscle tendu et contracté = une charpente osseuse limité dans ses mouvements).

Comment faire ? Deux solutions

  1. Pratiquez une activité sportive qui pourra combiner les différentes nécessité d’un corps humain : la souplesse, la mobilité, la résistance, le renforcement. Vous avez le yoga, le stretching, le pilates, la capoeira...
  2. Si vous n’aimez pas ces activités, il faudrait insérer après chaque séance ou alors une à deux fois par semaine des sessions dédiés à la mobilité, à l’étirement, etc...

Ceci est valable si vous pratiquiez déjà une activité sportive ou non. Souvent mes patients culpabilisent de ne pas faire de sport. Ce n’est pas grave du tout ! L’important est d’entretenir un minimum votre machine, pour être confortable dans vos mouvements et déplacements.

Je dis souvent que lorsque votre pied c’est le bout du monde (que vous n’arrivez pas à le toucher facilement) ce n’est pas bon signe ! Ou alors s’assoir par terre et se relever est aussi un test intéressant.

Je fais une parenthèse sur les pratiquants du CROSS FIT ! Je n’ai rien contre ce sport, au contraire je le trouve très intéressant. Mais il nécessite de nombreuses aptitudes de haute voltiges, similaires à celle d’un sportif de haut niveau. Et il ne faut pas oublié qu’un sportif de haut niveau est chez le kinésithérapeute et l’ostéopathe régulièrement, se fait masser, s’étire tous les jours, à une alimentation adaptée, ne bois pas voir peu d’alcool, se couche tôt, etc... toute son hygiène de vie est au service de ses performances. Ce que le pratiquant de base ne fait pas, et c’est aussi pour cette raison qu’il se blesse souvent.

Choisissez donc une activité sportive pour compenser (contre balancer) si vous faites un sport intense et traumatisant.

Si voulez de l’entretien, dirigez vous plutôt vers une activité déjà complète (mais qui peut être très intense en fonction de comment vous le faites). Dans mon cas ce serait le Yoga (qui a une dimension immense au delà du simple bien être physique) et le stretching qui permet de comprendre les étirements de base pour tout le corps et plus accessible que certaines postures de yoga.

En attendant, prenez soin de vous !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK