Return to site

Quand un Homme à faim...

…Mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson » (Confucius)

Cette citation résume parfaitement l’état d’esprit dans lequel je suis depuis quelques temps.


Cela fait plusieurs années que j’exerce et je pourrais classer mes patients en 2 catégories :

- Il y a ceux qui viennent me voir occasionnellement, lorsqu’ils sont au pied du mur, tout le corps enflammé et meurtri. Peu à l’écoute de leurs corps ou de leur bien être et qui exigent d’être soulagé tout de suite.

- Et ceux qui viennent régulièrement, prennent soin d’eux et sont plutôt dans une démarche préventive.

Bien que je reçoive avec le même accueil les deux catégories de patients, il est évident que la deuxième catégorie me tienne plus à cœur.

Je reconnais que tout le monde à besoin d’un thérapeute à un moment pour l’aider. Pourtant mon souhait ultime serait que mes patients n’aient plus besoin de moi !
 

Cela peut paraître contre productif, mais mon idée du thérapeute est la suivante :

Le thérapeute c’est celui qui va donner les outils aux patients.
Lui transmettre sa connaissance, et ne pas le laisser dans l’ignorance et dans la peur.

Le thérapeute c’est celui qui va redonner espoir et lui montrer la voie à suivre

Le thérapeute n’est pas un sauveur et ne met tout le temps le pansement sur la plaie.

Le thérapeute doit apprendre au patient à être responsable de ses actes et d’en assumer les conséquences.
Pour résumer, il doit apprend au patient à devenir son propre thérapeute.
J’imagine bien que la plupart ne voudront pas se responsabiliser. Parce que nous avons encore cette idée reçue que la maladie tombe du ciel et que nous n’y sommes pour rien.

En fait tout mon travail est là. Eduquer le patient qui à soif d’apprendre, de connaître son corps, de travailler à sa maitrise et d’avancer vers une condition de vie la plus agréable possible.

Alors si votre vision rejoint la mienne, ensemble nous pouvons faire de grandes choses.

C’est cette réflexion qui m’a motivé à animer des stages et donner des cours en lignes. Pour transmettre mon savoir au plus grand nombre et qu’on ne dépende plus de moi ou d’un autre thérapeute pour accéder enfin au bien être et à la guérison. Mais qu’on puisse avoir à la portée d’un clic ou d’un petit livret, la bonne solution quand celle ci est nécessaire.
J’ai d’ailleurs volontairement réduit mon nombre de patients hebdomadaires pour me consacrer de plus en plus à la formation.
J’espère voir grandir de plus en plus cette notion de responsabilité chez mes patients qui pour moi est un signe de libération et que mon message est enfin compris.
Charbel
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK