Return to site

Qu’est-ce qu’une hernie discale !?

On considère le mal de dos comme le mal du siècle !

En particulier les lombaires qui sont régulièrement le siège de douleurs et d’inflammations récurrentes.

À travers cet article je vous partage mon expérience personnelle et professionnelle pour vous aider à d’abord comprendre pourquoi vous avez mal et comment prévenir et soulager vos douleurs naturellement.

Je porterai une attention particulière sur la hernie discale lombaire.

Il y a plusieurs façons d’avoir mal au dos.

1) Douleur suite à un traumatisme

Cette douleur survient après avoir soulevé une charge lourde inhabituelle, fait un mouvement brusque, un accident de voiture, une chute au sport, etc.


Cela peut être dû à une contracture musculaire ou à une restriction de mobilité d’une vertèbre ou d’une articulation.
 

2) Douleur chronique sans motif particulier

Une douleur qui est installée depuis de longs mois, voir des années ! On ne voit rien à l’imagerie (radio ou IRM), il n’y a pas eu de traumatisme particulier et pourtant la douleur est là et difficile de la soulager (malgré les médicaments, la kinésithérapie, l’ostéopathie)
C’est plutôt une douleur de type inflammatoire qui peut être causée par des micro traumatismes.
Les micros traumatismes sont plus difficiles à percevoir. Ce sont des attitudes et postures que nous adoptons quotidiennement et qui peuvent créer des tensions et restrictions.
Par exemple, il y a quelques années j’avais une douleur au flanc droit qui persistait.

Elle était soulagée par de l’ostéopathie, lorsque je drainais mon foie, en m’étirant régulièrement mais elle était tout de même présente.
Je me suis finalement rendu compte que je m’affalais sur l’accoudoir de ma voiture 30 minutes tous les jours dans les embouteillages.
Cela était suffisant pour créer une tension, des restrictions avec des douleurs à cause d’une mauvaise posture.


3) Douleur chronique due à une pathologie discale

Comme je l’ai dit tout à l’heure, une hernie discale peut être la cause d’une douleur lombaire intense, ainsi que des irradiations, engourdissements, fourmillements dans les membres inférieurs.
 

Comme vous pouvez le voir sur l’image, une hernie discale est un petit renflement situé sur le bord du disque intervertébral.

Entre chaque vertèbre lombaire (il y en a 5) se trouve un disque intervertébral. Il est majoritairement composé d’eau. Pour des raisons multiples, ce disque peut être comprimé.
À l’intérieur de ce disque se trouve un noyau qui peut être poussé vers l’extérieur si la compression du disque est trop intense.
C’est à ce moment que les choses se compliquent ! Si la hernie (le noyau propulsé vers l’extérieur) comprime une racine nerveuse, les douleurs et irradiations peuvent être intenses.
Si je prends l’exemple d’une douleur sciatique, elle peut être causée par une hernie discale venant appuyer sur la racine du nerf sciatique et l’irritant sur tout son trajet. Provoquant des douleurs dans la fesse, la cuisse, le mollet… jusqu’au pied.

Mais alors, que faire ?

Il faut déjà comprendre comment peut se déclencher une hernie discale.

Je retiens deux paramètres importants :
- Le premier serait une pression intense sur les vertèbres lombaires. Le travail des lombaires est de supporter le poids de la colonne vertébrale, de la tête et des membres supérieurs.
Elles sont censées retransmettre ces forces vers les membres inférieurs. Malheureusement, ces forces ne sont pas toujours bien réparties et peuvent s’accumuler sur les vertèbres lombaires. C’est cette accumulation de pression qui viendra comprimer les disques au fil du temps.
- Il fait suite au premier. Le disque est majoritairement composé d’eau. Une mauvaise hydratation du disque pourra entrainer un assèchement de celui-ci et une moins bonne assimilation des chocs.
Maintenant qu’on a compris… que fait-on concrètement ?
On enlève la pression ! Cela va de soi selon moi. Il serait intéressant de consulter les spécialistes concernés (ostéopathe, kinésithérapeute, médecin…)
 

Mettre en place un protocole avec des étirements, des assouplissements et du renforcement musculaire peut déjà faire une grande différence.

Permettre aux vertèbres de retrouver une mobilité articulaire et surtout travailler les structures musculaires et articulaires tout autour si la vertèbre n’est pas manipulable (information pour les ostéopathes).

Mise en place d’une hygiène alimentaire basée sur les fruits et légumes pendant un temps pour permettre une meilleure hydratation du corps.

Cela m’emmène sur un autre type de douleur lombaire
4) Douleur lombaire d’origine viscérale
La période de l’année où j’observe le plus de douleurs de type sciatique ? Début Janvier après les fêtes. Le lien est simple.
La consommation d’aliments plus riches et en plus grandes quantités est de rigueur pendant les fêtes de fin d’année.


Le fonctionnement et l’innervation du système digestif est assuré en grande partie par des racines nerveuses prenant naissance entre les vertèbres lombaires.
Un système digestif qui travaille plus = un système nerveux qui travaille plus.
Par simple excitation nerveuse et proximité géographique, cela va enflammer d’autres racines nerveuses comme celle du nerf sciatique et donc provoquer des douleurs.


Sans dysfonctions vertébrales, un système digestif inflammatoire va influencer et enflammer la colonne.

J’ai fait un tour rapide des différents types de douleurs qui peuvent survenir. Il en existe bien d’autres encore.

Je voulais en profiter pour vous expliquer ma compréhension d’une hernie discale.
Rappelez-vous que tout est réversible dans le corps humain. Avec les bons éléments et les bons aliments on peut créer un environnement pour revenir à un état d’équilibre sans douleurs ni souffrance.
À bientôt pour de nouvelles infos !

Charbel

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK