Return to site

Le fantasme alimentaire

Nous espérons tous trouver enfin l’alimentation qui nous conviendra parfaitement. Je vous rassure tout de suite : elle n’existe pas !

Je le dis souvent en ce moment. L’alimentation qui est bonne pour vous au mois d’Avril, doit déjà évoluer au mois de Mai.

L’aliment qui vous a fait du bien le lundi pourra être mal digéré le mercredi…
 

Il y a tellement de paramètres qui rentrent en compte dans le choix et la digestion de nos aliments : la température extérieure, notre activité physique et intellectuelle, notre âge, nos besoins nutritionnels, notre état émotionnel, etc.

Se dire que l’on va trouver LA bonne alimentation et ne plus jamais la changer est un fantasme.

En fait notre corps n’a jamais les mêmes besoins, donc lui donner toujours les mêmes aliments n’est pas un signe d’écoute.

Je comprends que c’est plus pratique de ne pas avoir à penser à ce que l’on va faire à manger au jour le jour (surtout si vous êtes maman !).
Mais comme j’ai pu le dire dans les précédents articles, trop d’intellect dans l’alimentation n’apporte rien de bon.

Notre choix alimentaire est le reflet d’un état d’être. Observez donc vos choix et vos envies. Encore faut-il réussir à savoir faire la différence entre un choix de tête et de ventre.

En fait cet article je l’écris principalement pour vous inviter au RESSENTI. Laissez de la place dans vos choix alimentaires pour que le corps vous guide.

Aucun mammifère sur terre ne compte les calories, ne pèse ses aliments ou ne se restreint sur les quantités. Ils fonctionnent tous au ressenti. Ils savent se diriger vers la bonne plante pour se nettoyer ou vers tel aliment pour un besoin nutritionnel.
Nous pouvons faire la même chose, cela se travaille… et ça commence lorsque vous allez faire vos courses ! Ne faites pas une liste trop rigide, laissez de la place pour l’instinct. La première intuition est souvent la bonne !
Par exemple il y a quelques jours je voulais cuisiner un champignon que je n’avais jamais gouté : les Morilles.
En général, je goute toujours un aliment cru pour m’en faire une idée, et cette fois-ci « quelque chose » m’a dit de vérifier d’abord les caractéristiques de ce champignon.

En effet, les morilles crues contiennent une substance neuro toxique ! Cette substance disparaît lors des 5 premières minutes de cuisson. Je suis donc bien content de m’être écouté sur ce coup là.

Cet exemple peut paraître anodin mais chacun de nous peut être amené à faire confiance à son intuition. Malheureusement, notre instinct est constamment mis à mal par la quantité d’information énorme qu’internet nous apporte aujourd’hui. Nous entendons TOUT et son contraire.
Il serait intéressant d’écouter l’avis des autres sans oublier de se faire le sien. L’avis de l’autre ne sert qu’à cela.
Il ne s’agit pas de faire comme l’autre parce que cela à l’air de lui réussir, mais plutôt de profiter de son expérience et de l’adapter à soi.

Même ce que je dis, remettez-le en question.

Inventez votre alimentation et faites la évoluer constamment, au gré des saisons, de l’humeur et du ressenti.

C’est ce qui s’appelle écouter son corps !

A bientôt.
 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK