Return to site

Le Dérèglement hormonal !

Prise de poids, sautes d’humeur, bouffées de chaleur, sommeil perturbé... Autant de symptômes qui peuvent être dus à une perturbation des sécrétions hormonales.

Dans un climat de chlordécone, de glyphosate et de perturbateurs endocriniens en tout genre, nos glandes sont mises à mal constamment.

Sans en arriver au stade d’une maladie avérée, nombreux sont ceux qui sont loin d’un fonctionnement optimal.

Une harmonisation de la thyroïde, du pancréas, des glandes surrénales s’avère nécessaire pour retrouver un équilibre hormonal, et prévenir un diabète ou de l’hypertension artérielle.

Comment faire me direz-vous ?
1) Le premier conseil est très simple : Reposez-vous !
Je le répète souvent, mais le repos est de rigueur pour permettre à notre corps de se régénérer. Il l’est encore plus dans le cas des glandes surrénales.
Ces petites glandes qui se situent au-dessus des reins sont responsables de leur fonctionnement et indirectement du maintien d’une tension artérielle stable.

Les substances excitantes/stimulantes que notre société affectionne particulièrement mettent à mal le fonctionnement des glandes, en particulier les surrénales !
 

Café, tabac, alcool, sucre raffiné, boisson énergisante, etc. sont des produits qui ont un effet « coup de fouet » !

En effet, après leur consommation, une sensation d’énergie et de concentration est ressentie, suivie en général par une redescente désagréable ou l’on se sent à l’inverse : vidé d’énergie et déprimé.

Les consommateurs quotidiens de ces substances supportent en général difficilement de ne pas les consommer pendant quelques jours.

Si vous étiez sur le dos d’un cheval fatigué, le fait de le fouetter le poussera surement à faire quelques kilomètres de plus, mais il tombera surement d’épuisement et ne se relèvera plus.
Au contraire si vous lui donnez de l’eau, une bonne alimentation et du REPOS. Il sera apte à vous emmener beaucoup plus loin.
 

2) Une alimentation adaptée

Ce conseil fait suite au précédent, pour que l’ensemble de l’organisme puisse se reposer, il est important de lui donner des aliments faciles à digérer.

Nous oublions la quantité d’énergie énorme que le corps dépense pour digérer nos aliments.

Une alimentation légère, basée sur les fruits et légumes par exemple, permettra au corps de rediriger cette énergie conservée pour se régénérer, se nettoyer et retourner à l’équilibre.

3) Éviter les perturbateurs endocriniens !

Sujet très large, mais sachez que de nombreuses choses peuvent aujourd’hui perturber les sécrétions hormonales.
 

Voici une liste non exhaustive d’aliments et d’éléments susceptibles de perturber notre organisme :

- Déodorants anti-transpirants avec des sels d’aluminium (préférez les huiles essentielles)
 

- Produits issus d’une agriculture basée sur les pesticides, fongicides, etc. (préférez les produits de jardin ou BIO).

- Les produits à base de soja sont parfois mal supportés par les populations occidentales. Il faudrait éviter pour les végétariens de remplacer la viande par des protéines de soja. Il serait aussi préférable de varier les types de laits végétaux consommés.
- Les céréales raffinées de manière générales (blé, avoine, riz blanc…) en consommation quotidienne.
- Préférez des eaux de qualité (distillée, osmosée) passant par de nombreux filtres.
- Utilisation abusive de médicaments chimiques lourds, exposition à des métaux lourds dans l’alimentation…

- Cosmétiques, shampoings, savons, etc. Préférez des savons 100% naturels (savon d’Alep, savon de Marseille, savon noir…) ainsi que des shampoings aux huiles essentielles. Tout ce qui est en contact avec votre peau se retrouvera à l’intérieur de votre corps.

4) Un complexe d’huiles essentielles

Je remarque que l’huile essentielle de Bois de rose, couplée avec de la Lavande et du Géranium d’Égypte ont un effet incroyable sur la régulation hormonale et une action sur toutes les glandes de l’organisme.
Diluez 1 à 2 gouttes de chaque huile essentielle dans une noisette d’huile végétale BIO (sésame, nigelle, amande douce) puis massez généreusement le corps avec ce mélange.

Je n’essaye pas de vous faire peur de tout. Il faut simplement prendre conscience qu’une utilisation quotidienne d’un produit aura forcément une conséquence sur votre organisme.

Soyez donc vigilants envers ce que vous invitez à l’intérieur de votre corps, prenez le temps de lire les étiquettes. Lorsque la liste des ingrédients est trop longue et/ou qu’il y a trop de E102, E110, E123, E124, reposez le produit en rayon.

Recherchez du simple et du naturel. Des produits que votre organisme est capable d’assimiler et rejeter facilement. Je continuerai dans les prochains articles de vous éclairer sur les différentes façons d’équilibrer les sécrétions hormonales.

À bientôt,

Charbel

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK